Certains aiment à dire « Les publics ». Pour ma part, je préfère employer le singulier, considérant qu’il n’y a qu’un public, indifférencié, pareillement aux foules. En revanche, la composition de cet ensemble unique varie à chaque représentation, constitué qu’il est d’une variété infinie de spectateurs et de spectatrices. Autant d’individualités qui donnent ses couleurs résolument différentes à l’autre face de la pièce.

Fermer le menu