Journal des Parques J-9

Derrière les prétextes, homophobie, violence faite aux femmes ou tout autre racisme primaire, se cache la haine de l’enfance persistante

2 commentaires
Journal des Parques J-9
De quoi attiser la haine de l'enfance persistante | Rania Stephan et David Noir en festivaliers cannois | Photo © B. Bougon | 1985

Journal des Parques J-15

Théâtre, créature errante, éternellement mourante, à la dérive, flottant dans sa mer d'excréments comme une baleine cacochyme

0 commentaire
Journal des Parques J-15
La pêche aux corps mourants | Sonia Codhant, David Noir | "Définitives Créatures" © David Noir | Le théâtre est une mer morte où flottent des cadavres

Journal des Parques J-24

Il est humain et tribal de devoir sans cesse être rassuré sur son appartenance à une communauté et sur l’état relatif de sa condition de solitude

0 commentaire
Journal des Parques J-24
Le bus où se sont achevées dans la solitude, l'aventure et la vie de Christopher McCandless en 1992, portées à l'écran dans le fim "Into the wild"

Journal des Parques J-36

« Je ne veux pas être réduite à ça » dira-t-elle. « Ça ne montre qu’un aspect de moi » opposera-t-il. « Prétention à être autre chose qu'un cul » dirais-je.

8 commentaires
Journal des Parques J-36
Image de cul en forme de portrait de soi | David Noir | La Toison dort | Photo © Karine Lhémon

Journal des Parques J-38

Attentat au pire si tu ne reviens pas vers toi. Moi, je crée des projets à seule fin de me désengager de l’aliénation ordinaire à ma propre bêtise. Et toi ?

4 commentaires
Journal des Parques J-38
Le choix du pire : A mort le libre arbitre | Any Tingay | Les Parques d'attraction | David Noir | Photo © Karine Lhémon
Fermer le menu