Improviser librement
Stage Scène Vivante | "Improviser librement" | Photo © David Noir

Improviser librement

Cours individuels et collectifs | Direction de jeu | Stages et ateliers

Théâtre ► Improvisation ► Performance

Stage Scène Vivante | "Improviser librement" | Photo © David Noir
Stage Scène Vivante | "Improviser librement" | Photo © David Noir
À partir de presque rien, du simple fait d'être, de penser, d'observer, d'entendre, de réagir, apprendre à improviser librement permet d'étendre le potentiel ludique de chaque individu aux dimensions de son propre imaginaire.

Formation Scène Vivante | David Noir | Cours, stages, coaching | Théâtre | Méthode d'improvisation | Performance | Prise de parole en public | Visuel © David Noir

Descriptif

Il ne s’agit pas de se cantonner aux règles souvent bien trop rationnelles et conventionnelles du match d’impro. La poésie de chaque individu est ici la porte d’entrée privilégiée pour créer situations et incarnations, loin de toute notion, souvent paralysante, de compétition. Le but est tout autre.

C’est la faculté d’improviser qui fait l’acteur, même s’il ne s’en sert pas forcément directement pour interpréter un texte pré-écrit. L’environnement est fondamental pour ne pas se sentir bloqué aux portes de son inventivité qui parfois peut prendre l’apparence du « vide interstellaire » si on ne se sent pas en confiance ou que l’on bute sur la recherche de la fameuse idée qui nous sauverait.

C’est justement en acceptant de ne faire appel à aucune idée que l’on se donne l’opportunité de sortir des sentiers battus par le rationalisme scénaristique de la, trop mise en avant, « histoire » à raconter.

Pour l’acteur, il n’y a au contraire rien à raconter. Ce n’est pas la tâche qui lui revient. Il ne faut pas en faire un auteur ou, pire encore, un narrateur. Son unique travail est d’interpréter, de jouer avec ce qu’il a sous la main à l’instant T, sans rien anticiper ni prévoir.

Tout le talent de l’acteur est contenu dans cette résistance à « fabriquer » pour se protéger de l’inconnu.

C’est dire combien improviser, au sens de ressentir avec spontanéité l’instant qui passe, est le cœur même du processus du jeu, qu’il concerne le théâtre, le cinéma ou la performance. C’est à cette aptitude à être dans le dénuement d’artifice « malgré lui », que tient la qualité des émotions qu’il transmet.

Public concerné :

Ouvert à tous niveaux, ce stage propose aux participants/tes d’explorer et d’exprimer la plus large palette de jeu à leur disposition. Rien n’est contraint ni interdit dans l’improvisation. Les seules limites sont le respect de l’intégrité physique d’autrui et les bornes que l’on fixe à son imaginaire.

Programme de la journée de stage « Improviser librement »

Si l’on se laisse aller, tout se mêle naturellement dans nos esprits complexes et inextricables comme une imbrication de toiles d’araignées.

La soif d’une logique de surface peut s’apparenter à de la résistance à soi-même, pour qui désire se connecter à son fond poétique. Et autant que le fond de commerce d’un grand magasin, celui de l’individu au sein de ses semblables est immense et infiniment profond. La recherche en improvisation, à mes yeux, va en ce sens. Non pour construire de « l’histoire » par forçage comme on le fait pour faire pousser des fruits d’été sous bâche en hiver ; non pour rester coincé à mi-parcours dans une perpétuelle abstraction de sens ; mais bien pour renouer avec la narration à partir d’un cheminement intérieur qui va jusqu’à la surface.

L’objectif en ce cas, n’est pas de façonner du produit, certes parfois spectaculaire, mais entretenant souvent un esprit de compétition paralysant et finalement indigeste, qui opacifie l’accès à un fil directeur richement nourri d’intimité.

Pour ce faire, le mieux est de partir du vide « effrayant » pour rapidement l’apprivoiser par le constat de l’impressionnante matière qui nous habite naturellement, sans nul besoin de prétexte fictionnel pour s’exprimer. Pourtant, tout en nous est lié et c’est bien sur cela qu’il faut compter pour s’assurer qu’on ne chutera pas. S’efface alors le vide, qui ne l’était finalement nullement, servant d’unique tremplin de lancement et surgit l’envol, étonnamment facile alors que l’on croyait s’écraser au sol. À partir de là, quelques insertions de courts moments de tracés et d’écriture automatiques, ouvrent encore d’avantage la voie, comme une soupape à tout ce qui presse soudainement derrière, alors que, obnubilé par l’efficacité de « faire » pour communiquer à tout prix, on percevait encore quelques heures auparavant, cet infini comme une menace obscure dont on ne distinguait pas la luminescence.

  • 10h – Début du stage
  • 13h  – Pause déjeuner ½ heure (Prévoir sandwich ou repas froid rapide – Pas de restauration à proximité immédiate)
  • 13h45 – Reprise
  • Après-midi Pause ¼ heure
  • 18h – Fin de stage

Note : Prévoir des vêtements chauds et souples, ainsi qu’un support pour écrire. Papier et stylos fournis.

Partager cette page

Les stages constituent une porte d’entrée vers la scène.
Ils apportent les clefs de la notion de jeu.

Scène Vivante | Stage

" Improviser librement "

It's alive !

Contact

SMS

Archives des stages
Stage Scène Vivante | "Totalement nu" | Visuel © David Noir

Totalement nu

Quelques objectifs du stage « Totalement nu » : Se risquer dans un bain de corps. S’octroyer la liberté d’y rester. Tranquilliser sa peur. Affronter le désir.

En savoir plus »
Stage Scène Vivante | "Tout doit disparaître" | Visuel © David Noir

Tout doit disparaître

« Tout doit disparaître » vise à faire percevoir à ses participant.es cette éclipse totale d’assurance de soi qui fait l’interprète en recherche véritable.

En savoir plus »
Stage Scène Vivante | "Iconicum" | Visuel © David Noir

Iconicum

Le principe du stage « Iconicum » est d’improviser à partir de compositions reconstituées en direct d’après des tableaux de maîtres ou des photographies.

En savoir plus »
Stage Scène Vivante | "Regarder ailleurs" | Visuel © David Noir d'après photo © Karine Lhémon

Regarder ailleurs

« Regarder ailleurs », c’est le principe même du théâtre, sans lequel il serait impossible de jouer une situation qui heurte nos codes et notre morale.

En savoir plus »
Stage Scène Vivante | "Performances" | Visuel © David Noir

Performances

Il s’agit dans cet atelier de performances d’être totalement acteur et pleinement spectateur, artiste, individu de tous les jours autant que chercheur.

En savoir plus »
Stage Scène Vivante | "Mélange des genres" | Visuel © David Noir

Mélange des genres

Le mélange des natures qui nous façonnent et les contradictions qui nous pétrissent sont les fils directeurs de cette journée de stage.

En savoir plus »
Stage Scène Vivante | "Improviser librement" | Photo © David Noir

Improviser librement

À partir de presque rien, apprendre à improviser librement permet d’étendre le potentiel ludique de chaque individu aux dimensions de son propre imaginaire.

En savoir plus »
Stage Scène Vivante | "Jouer nu-e" | Visuel © David Noir d'après photo © Pierre Lebeugle

Jouer nu.e

Jouer nu.e est en soi une prise de parole. Le but de ce stage est d’appréhender la nudité comme un outil relationnel, ludique et scénique.

En savoir plus »

David Noir

David Noir, performeur, acteur, auteur, metteur en scène, chanteur, plasticien, vidéaste, bricoleur sonore, enseignant... trimbale sa nudité polymorphe et son enfance costumée sous le regard et aux oreilles de qui veut voir et entendre.

La publication a un commentaire

  1. Adeline

    Stage passionnant! Pédagogie structurée et interactive, tout en crescendo avec une décortication de toutes les couches qui nous constituent pour nous amener en douceur à l’identification du « vrai soi ». De là, une introspection et un branchement direct dans le vif du sujet: « improviser librement »…

    j’ai passé un moment formidable avec des partenaires très intéressants à voir évoluer … vivement la suite…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.