民谣帖 "Iconicum"。
现场舞台 舞台|"Iconicum"|照片 © David Noir

民谣后 "Iconicum"

个人和小组课程|游戏管理|课程和研讨会

戏剧 ► 即兴表演 ► 表演

现场舞台 舞台|"Iconicum"|照片 © David Noir
现场舞台 舞台|"Iconicum"|照片 © David Noir

Workshop "Iconicum" : performance participative

Toute ma gratitude aux performeurs et performeuses, public y compris, qui se sont immergés tout au long de cette traversée, Mes profonds remerciements à Anne et à la valeureuse équipe du grand G qui mettent toutes leurs énergies à rendre ces instants possibles.

大卫-诺伊尔|课程、工作坊、教练|戏剧|即兴表演法|表演|公开演讲|视觉 © 大卫-诺伊尔。

Genèse d’une improvisation collective

Il y aurait selon moi, des thèses entières à écrire sur l’interaction de tous les phénomènes passionnants qui se produisent à l’intérieur d’une séance d’improvisation collective ou d’une performance participative telle que nous pouvons en vivre en atelier ou, comme tout dernièrement lors d‘偶像, durant le festival au Générateur, en public. C’était une réelle première de ce point de vue.

Nous avions déjà auparavant, avec les membres de l’atelier fondateur de ce processus (7 années passées à expérimenter et expérimenter encore), tenté cette approche, mais le résultat avait laissé plusieurs d’entre eux insatisfaits, voire carrément mal à l’aise de devoir procéder ainsi à leurs expériences sous le regard d’un tiers « non participant ». Nous en étions aux balbutiements de la pratique de cette méthode et beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis ; notamment ma propre pratique de la performance dite « guidée » ou semi-improvisée qui s’est affinée et accrue grâce au travaux de recherche et de création que me permet d’effectuer 发电机.

Si je n’en suis pas moi-même à l’écriture d’un mémoire sur le sujet, je suis néanmoins très stimulé pour consacrer plusieurs articles au sujet de ces phénomènes qui me passionnent et dont je pressens l’étude à venir comme un puit d’enrichissements insondables en la matière.

La matière, qu’elle est-elle ?

Présupposant qu’à l’origine de la création de tout univers il faut un big-bang, je tente de réunir les conditions d’alchimie nécessaires à ce qu’un maelstrom se forme. Les praticiens les plus familiers de cette méthode, mais aussi de nouveaux participants très spontanés et venant d’horizons différents, créent naturellement ce mouvement propice à entraîner et inclure toute proposition en son cœur. La visée première est invariablement de construire une machine propre à entretenir et fabriquer une forme d’énergie collective ; autrement dit, un générateur, ce qui pourrait faire penser en l’occurrence qu’il n’y a pas vraiment de hasard dans le déroulement de cette quête.

La machine a parfaitement le droit de hoqueter, caler, redémarrer

Chaque nouvelle expérience donnant lieu à l’émergence d’un prototype singulier, comparable à ceux qui rendirent possible les débuts de l’automobile ou la conquête des airs. Le « ratage » ou sentiment de ratage, ne doit donc en aucun cas être vu comme un problème, sous peine de nuire à la mise en évidence d’un objectif bien plus ambitieux que celui d’un spectacle « réussi » que, dirais-je, quiconque s’intéresse à la scène devrait savoir produire sans difficulté avec un peu d’expérience.

Mais il s’avère justement que c’est là que le problème réside bien souvent : dans la soif de fabriquer du « beau », arbrisseau cachant la forêt pourtant dense et profonde de formes inconnues, apparemment de prime à bord incompréhensibles pour nos entendements codifiés.

Il n’y aucun mystère à ça ; si vous voulez faire du convenu, faites du « beau » selon l’idée que vous croyez en avoir ; vous serez ainsi assurés de ne rien découvrir.

Ce faisant vous vous priverez et votre public avec, d’une matière à réflexion et à ressentir, toute particulière.

Qualités de la matière première

Le matériau obtenu durant nos expériences en ateliers se retrouve spontanément, bien que sous des formes moins élaborées, dans la performance participative. Il tire avantage de se présenter d’abord sous une forme fluide, à travers laquelle les corps, les énergies, les sons, les mots, les regards et les actes doivent être amenés à tournoyer suffisamment rapidement pour que la volonté inhérente à chacun.e de donner du sens, lâche prise. Ce fameux et très galvaudé « lâcher prise » n’est pas pris par moi, dans le cas présent, pour un vain mot. Il y a, non pas une volonté à rompre ou à faire ployer, mais une dissociation à opérer.

Notre maelstrom se doit d’être une véritable centrifugeuse avant que de pouvoir transformer et générer quelque énergie que ce soit. C’est donc bien dans l’acception « chimique » du terme qu’il faut entendre l’emploi du verbe dissocier, puisqu’il s’agit d’obtenir une séparation des éléments constitutifs du psychisme selon leur densité, afin de pouvoir les utiliser plus efficacement ensuite.

De même que la centrifugation du sang permet d’obtenir séparément plasma, globules blancs et globules rouges en couches bien distinctes, l’excitation concentrique des forces en présence sous l’effets de stimuli extérieurs permanents (indications vives, musiques parfois, entrainement ludique collégial, épanchements progressifs des émotions, agitation des corps…) pousse à organiser spontanément la danse et l’éveil des sens hors de leurs contextes normés.

Le mot est lâché. En effet, tout est là : dans ces idées sournoises autant que protectrices et constantes, que nous nous faisons des choses de la vie, de nous-mêmes et des autres.

Il est important si l’on veut me suivre, de ne voir aucun jugement moral ni échelle de valeur derrière mes propos, entre ce qui serait normé et ce qui ne le serait pas. Je ne crois nullement à la supériorité de l’un sur l’autre, chaque processus de pensée ayant son intérêt et ses utilités diverses suivant les situations. Dans le travail qui nous occupe, il est simplement impératif d’être débarrassé le plus possible de la couche extérieure qui constitue ce que nous nommons « personnalité » dans une environnement social quotidien.

Telle une croûte durcie par l’accumulation des effets irritants de notre friction à un monde qui ne va pas, loin s’en faut, au rythme de nos désirs, cette surface apparente aux yeux de tous est surtout le fruit de réactions aux sollicitations, déceptions et agressions diverses, plutôt qu’une création personnelle inspirée par les mouvements de notre cœur.

J’emploi ici à dessein, cœur et non esprit欲望 car je crois que c’est véritablement en dernier lieu que peuvent se libérer de nos propres diktats, intelligence créative et pulsions animales.

À ce stade, nous ne sommes toujours pas prêt.es à y accéder véritablement. Ce ne sont là que les prémices instinctifs de la mise en place du travail. Quelques étapes cruciales manquent encore pour que surgisse le sentiment évident de notre terrain de jeu dans l’esprit de chacun.e.

ICONICUM | Photos © David Noir | Le Générateur | 10 octobre 2015

实习是通往舞台的通道。
它们提供了游戏概念的关键。

现场场景 | 舞台

Ballade post « Iconicum »

它是活的!

联系我们

短信

实习档案
现场舞台舞台|"全裸"|视觉 © David Noir

全裸

"全裸 "工作坊的一些目标:冒着风险洗身体。允许自己自由地呆在那里。为了平复自己的恐惧。面对欲望。

阅读更多 "
现场舞台舞台|"人的生命"|视觉 © David Noir.

人类的真相

由大卫-诺伊尔带领的裸体或穿衣表演日,试图将一些真相带入游戏中,如果不是生活中。

阅读更多 "
现场舞台 舞台|"Iconicum"|视觉 © David Noir

偶像

Iconicum "工作室的原则是根据大师的画作或照片进行现场即兴创作。

阅读更多 "
舞台-生活场景 - "Regarder ailleurs" - 视觉 © David Noir d'après photo © Karine Lhémon。

看开点

"看走眼 "正是戏剧的原则,如果没有这个原则,就不可能演出触犯我们准则和道德的情况。

阅读更多 "
舞台 现场舞台 | "表演" | 视觉 © David Noir

绩效

在这个表演工作坊里,既要做一个完整的演员,又要做一个完整的观众,既要做一个艺术家,又要做一个日常个体,还要做一个研究者。

阅读更多 "
舞台上的 "即兴表演"|摄影©大卫-诺伊尔。

即兴发挥

几乎从无到有,学会自由的即兴创作,将每个人的游戏潜能扩展到自己想象的层面。

阅读更多 "
S'发明一个身份"|视觉 © David Noir

发明身份

利用伪装、面具和各种配饰,这个为期一天的工作坊让每个人都有机会发展出与众不同的身份。

阅读更多 "
舞台上的 "裸戏"|视觉 © David Noir d'après photo © Pierre Lebeugle。

玩裸体

玩裸体本身就是一种说话方式。本工作坊的目的是将裸体作为一种关系性、游戏性和场景性的工具来理解。

阅读更多 "

David Noir

大卫-诺伊尔,表演者、演员、作家、导演、歌手、视觉艺术家、视频制作者、声音设计师、教师......带着他的多态裸体和他的扮相童年,在任何人的眼皮底下和耳朵里。

发表评论

此站点使用Akismet来减少垃圾评论。了解我们如何处理您的评论数据