VERGE MARIE

Partager cette page

Calme beauté de ma verge couchée | Autoportrait | Ma bite, mon amie © David Noir

J’ai vu la verge, petite sœur de branle et du haut de sa hampe dressée, elle m’a dit

Mangez ceci est mon sexe

Buvez, ceci est mon sperme

VERGE MARIE

Le portrait de son propre sexe contient la notion abstraite du désir. Détaché de soi et concomitamment absolument pleinement soi, il inspire l’irrépressible envie de sucer ce qui de façon limpide et autonome apparaît par l’intermédiaire de sa chair, comme une émanation de La chair et de tout ce qu’elle inspire de passions dans son entièreté universelle. Chaque sexe recèle en lui un peu de cet universalité du monde des hommes. Il est notre ambassadeur entre autrui et nous-mêmes.

Émoi, émoi, émoi !

Ma pornographie

Mon espace mental prodigieux
Fermer le panneau