LA TOISON DORT

Un cycle de créations par DAVID NOIR | 1ère époque: Les solos de JaZon

« La Toison dort » c’est l’histoire d’une enfance qui se sexualise dans un puritanisme ambiant à travers une quête fantastique et absurde: grandir.

Un projet éditorial en faveur d’une forme scénique permanente et diffuse.

Bateau plateau qui va sur l’eau. Un seul individu à son bord pour partir. Y aura-t-il des clandestins ?

Un Spectacle de Variétés aux sujets divers et variés :

Le Spectacle et le goût du Pouvoir – Il paraît que le Respect est une Valeur – Il paraît que le Monde n’est pas fait de Suiveurs – Il paraît que les Artistes sont Gentils et que Créer c’est Cool – Il paraît qu’insulter les Traîtres, c’est Bête et Obsolète – Il paraît qu’être Libre c’est avoir des Limites – Il paraît qu’un auteur a une profondeur – Il paraît qu’être Lâche dépend des Circonstances – Il paraît qu’être un Homme demande des Sacrifices – Il apparaîtrait que le Sexe et la Droite se décomplexent – Y a t il une sexualité de Droite ? Le Pénis adhère-t-il à l’ensemble des Parties ? À quel Point force-t-on son Ouverture au Centre ? Être Analphabète, est-ce très Tendance ? Un singe qui peint avec sa queue a-t-il vraiment sa place sur le marché de l’art ?  

« Je suis ici pour faire le nid d’un autre masculin sous les traits d’un singe savant grimé en tout, déguisé en vous, qui chante et bouge et balbutie »

La Toison dort

Une entreprise contemporaine qui surfe sur l’antique
Famine Pâtes Riz | La Toison dort © David Noir

Famine Pâtes Riz

1ère époque: Les solos de JaZon

Episode 1

"Les artistes composent réellement une race de misère que j’exècre. Pire encore, l'amateur d'art, le con fini à l'état pur..."
Conception | Interprétation: David Noir
En savoir plus
La petite boutique des erreurs | La Toison dort © David Noir

La petite boutique des erreurs

1ère époque: Les solos de JaZon

Episode 2

"Cher Moi, acceptez-vous de prendre Moi pour épouse, émois ! Je dis oui ; embrassez Moi. Je me déclare unis par les liens de Moi à Moi..."
Conception | Interprétation: David Noir
En savoir plus
J'avais un camarade | La Toison dort © David Noir

J'avais un camarade

1ère époque: Les solos de JaZon

Episode 3

"Il ne s’agit pas de faire l’amour mais de la sexualité. Ah tes valeurs, tes valeurs ! Si tu pouvaient te les mettre où je pense une bonne fois..."
Conception | Interprétation: David Noir
En savoir plus

Argument et ingrédients d’une quête fantastique et absurde: Grandir

Médée la Guenon et JaZon le Paon : deux personnages outranciers grimés en singe –  sont les parents virtuels de l’avatar de l’auteur qui les anime sous une prothèse de latex. Entre vanité familiale et appétit de pouvoir, sont décrites les ambitions d’un couple de puissants ordinaires que leur petit pantin d’enfant paye de sa chair dans une indifférence totale. C’est l’histoire d’une enfance qui se sexualise dans un puritanisme ambiant ; dans un décor où le music-hall et le cinéma muet s’intercalent entre les ruines d’un théâtre moribond pour en tracer les contours incertains. Les sentiers y mènent vers une antiquité de pacotille, vestige d’un univers qui voit le jour dans un grenier à jouets, où le toc rutile en écho à l’absence de fric. La tragédie indéfiniment enviable d’un amour pur et brisé vient s’exprimer en filigrane de cette solitude, sous les propos tonitruants et acerbes de dieux éphémères. Des idoles de show business parent d’une toison rose volatile, fondante comme une barbe à papa, le pubis du jeune homme devenu nubile, en écho aux paroles sucrées, se voulant sincères, de ses parents et du monde qui l’entoure.

Partager cette page

LA TOISON DORT

Fermer le menu